Forum2foot

    Quatar 2022, un nuage d'innovation

    Partagez
    avatar
    Pauleta52
    Admin
    Admin

    Messages : 140
    Date d'inscription : 24/02/2011
    Age : 24

    CV entraineur
    Palmarès:
    Club F2F: Paris Saint Germain
    Budget: 15 000 000€

    Quatar 2022, un nuage d'innovation

    Message par Pauleta52 le Jeu 24 Mar - 11:46

    En vue du bon déroulement de la Coupe du monde 2022 au Qatar, ses organisateurs planchent actuellement sur une solution visant à abaisser radicalement les températures estivales sur le Moyen-Orient. Leur dernière innovation serait de créer des nuages artificiels pour assurer une ombre permanente sur les stades où se dérouleront les rencontres. Un souhait réalisable ?

    L'attribution du Mondial 2022 au Qatar n'en finit plus de faire jaser. Comment un aussi petit pays sans tradition sportive peut-il accueillir un événement aussi important ? Comment lutter contre la chaleur accablante qui règne dans cette région du monde pendant le mois de juin et qui pourrait altérer les performances des sportifs ? Pour contrer cette deuxième problématique, les organisateurs qataris ont déjà envisagé plusieurs recours comme construire des stades climatisés ou avancer l'épreuve au mois de janvier. Une dernière solution fermement refusée par le microcosme du ballon rond, la FIFA en tête, qui a amené les éminences grises du pays à plancher sur une autre hypothèse. Une hypothèse qui pourrait faire froid dans le dos, sans mauvais jeu de mot.

    Car, dans un souci de protéger les organismes des joueurs, le dénommé Saud Abdul Ghani, chef du département d'ingénierie mécanique de l'Université du Qatar, étudierait actuellement la question de la création de nuages artificiels. Rien que ça. Ces nuages mécaniques, que l'on déplacerait avec une simple télécommande, garantiraient une ombre permanente au-dessus des stades où se disputeraient les rencontres du Mondial. Le coût de ce nuage magique serait évalué pour le moment à 500.000 dollars, soit environ 350.000 euros. Une somme qu'il faudrait bien sûr multiplier par le nombre de stades pour ne pas déséquilibrer les débats.

    Si le budget n'est évidemment pas un problème pour cet état pétrolier richissime, troisième producteur de gaz au monde, cette dernière trouvaille n'a pas fini de donner de l'eau au moulin des détracteurs, qui se posent encore la question de la pertinence d'organiser ce Mondial au Qatar, et surtout en plein été. Emballé par cette idée, le gouvernement pourrait même pousser le bouchon jusqu'à recycler ce cumulus pour l'utiliser sur des plages ou d'autres endroits publics. En tout cas, nuage ou pas, cette Coupe du monde s'annonce assez excitante en terme de science, de technologie et d'architecture. Dommage pour le pays organisateur que la compétition récompense simplement la meilleure équipe balle au pied.


    _________________

      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct - 12:38