Forum2foot

    Lucho, Om-jacké

    Partagez
    avatar
    Pauleta52
    Admin
    Admin

    Messages : 140
    Date d'inscription : 24/02/2011
    Age : 24

    CV entraineur
    Palmarès:
    Club F2F: Paris Saint Germain
    Budget: 15 000 000€

    Lucho, Om-jacké

    Message par Pauleta52 le Ven 18 Mar - 18:22

    Au surlendemain du cambriolage du domicile du président de l'Olympique de Marseille, Jean-Claude Dassier, Lucho Gonzalez a été victime d'un home-jacking, dans la nuit de jeudi à vendredi. Le milieu de terrain argentin a en effet été braqué dans sa villa d'Aix-en-Provence par quatre malfrats qui seraient repartis au volant de sa Bentley, avec ses cartes bancaires et ses téléphones. Aucun blessé n'est cependant à déplorer.

    A deux jours d'un clasico de tous les dangers face au Paris Saint-Germain, et quelques jours après l'affaire Brandao qui a secoué la cité phocéenne, l'Olympique de Marseille se serait bien passé de cette vague de cambriolages venue déferler sur le clan marseillais. Après Jean-Claude Dassier, cambriolé dans la nuit de mardi à mercredi, alors qu'il était en déplacement du côté d'Old Trafford, à Manchester, à l'occasion des huitièmes de finale retour de la Ligue des champions, c'est au tour de Lucho Gonzalez d'avoir vu sa villa d'Aix-en-Provence, investie par des cambrioleurs, vendredi, aux alentours de 4h du matin.

    Quatre individus mal intentionnés, dont l'un visiblement armé d'un fusil à pompe, ont en effet fait irruption dans la demeure de l'Argentin en pleine nuit. Et si le président marseillais avait été épargné dans la mesure où "rien de bien méchant n'avait été volé", selon ses dires, Lucho Gonzalez a été moins verni. Après avoir dû faire face à ses braqueurs, l'Argentin a ainsi été contraint de céder ses cartes bancaires, bijoux, portables et autres objets de valeur aux malfrats. Le commando est d'ailleurs reparti au volant de la Bentley du joueur, sans pour autant faire de blessé. La brigade de répression du banditisme de la police judiciaire est chargée de l'enquête.

    Pour rappel, la villa des frères Jordan et André Ayew avait également été sujette à effraction en novembre dernier, les malfaiteurs étant également repartis avec quelques objets de valeur dans leurs bagages. Même scénario pour André-Pierre Gignac qui, on s'en souvient, avait été cambriolé à son domicile quelques jours après sa signature à Marseille. Pas sûr que les protégés de Didier Deschamps ne soient dans les meilleures dispositions pour aborder le clasico face au Paris Saint-Germain, dimanche, au stade Vélodrome, en clôture de la 28e journée de Ligue 1. Espérons que l'arbitre de la rencontre ne facilite pas la tâche des Parisiens, car dans de telles circonstances, les Marseillais pourraient définitivement crier au vol !


    _________________

      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct - 12:33